L’EXPO

Du figurant au héros il n’y a qu’un pas, mais quelques décennies quand même et surtout à l’écran. Qu’il s’agisse de cinéma ou de télévision, les rôles de gendarmes ont évolué depuis la silhouette d’arrière plan jusqu’au héros en tête d’affiche. L’exposition vous propose de découvrir comment le personnage du gendarme a pris des galons au fil du temps, comment la fiction révèle ses parts d’ombre et de lumière mais aussi comment elle aborde les différentes missions de la gendarmerie ou encore sa féminisation. Un parallèle peut être fait entre la fiction et la réalité, tout en ayant à l’esprit le « mentir-vrai » de la première.

Une chose est sûre, depuis les prémices de la fiction audiovisuelle à la Belle époque, en passant par Cruchot dans les années 1970 et jusqu’à Marleau, aujourd’hui « les gendarmes crèvent l’écran ».

Autour de l'expo

Les gendarmes à l’écran, un subtil équilibre entre fiction et réalité Des références cultes à ne pas manquer Une scénographie façon loges d’artistes Un programmation explosive

Qu’il s’agisse de cinéma ou de télévision, les rôles de gendarmes ont évolué depuis la silhouette d’arrière-plan jusqu’au héros en tête d’affiche.

L’exposition propose de découvrir comment le personnage du gendarme a pris des galons au fil du temps, comment la fiction révèle ses parts d’ombre et de lumière mais aussi comment elle aborde les différentes missions de la Gendarmerie ou encore sa féminisation.

Un parallèle peut être fait entre la fiction et la réalité, tout en ayant à l’esprit la notion de « mentir-vrai ». Grâce à des extraits vidéo, des photogrammes ou encore des accessoires, l’exposition mettra en lumière les interactions entre l’institution « Gendarmerie nationale » et sa représentation sur les écrans. Adulé ou critiqué, le gendarme star ne laisse pas indifférent.

Une chose est sûre, depuis les prémices de la fiction audiovisuelle à la Belle époque, en passant par Cruchot dans les années 1970 et jusqu’à Marleau, aujourd’hui « les gendarmes crèvent l’écran ».

« Un petit thé mon adjudant-chef ? » 
« Youyou c’est la Maréchaussée »

La tactique du gendarme sont, parmi beaucoup d’autres, des références cultes qui résonnent dans l’esprit du grand public. Qui ne connaît pas Cruchot et la saga du gendarme de Saint-Tropez, Une femme d’honneur, la capitaine Marleau ou encore Section de recherches ? Ces figures populaires sont la trame de l’exposition, tout comme des pièces exceptionnelles et inédites : la porte du cockpit de l’AirBus A300 lié à la prise d’otages à Marignane en 1994, la carabine de l’affaire Dominici, les photos des coulisses de Peur sur la ville avec Jean-Paul Belmondo, etc. La collection du Musée de la gendarmerie nationale vient quant à elle en soutien des films choisis pour faire le parallèle entre la représentation dans la fiction et la «réalité » des objets.

Un tapis d’étoiles façon Hollywood mènera le visiteur jusqu’à l’entrée de la salle d’exposition ou plutôt vers les loges des artistes.

Des silhouettes de gendarmes à l’échelle 1 se mêleront aux visiteurs dans les différents espaces de l’exposition. Une circulation à sens unique guidera le public à travers les 5 grands thèmes : Le brave Pandore : l’éternel figurant – Une figure d’autorité très ambivalente – Un « expert » de mieux en mieux reconnu… – Entre ombre et lumière – Des femmes en série.

Des cadres lumineux aux allures de miroirs de loges serviront de vitrines d’exposition aux différents objets et photographies. Au coeur de l’exposition, une salle de cinéma prend place pour diffuser des extraits longs de certains films qui font la part belle au gendarme. Décorée d’affiches de films, elle immergera le public dans l’ambiance intimiste des salles de projection.

Une chose est sûre, depuis les prémices de la fiction audiovisuelle à la Belle époque, en passant par Cruchot dans les années 1970 et jusqu’à Marleau, aujourd’hui « les gendarmes crèvent l’écran ».

Autour de l’expo

Tables rondes, rencontres et conférences permettront au public d’approfondir le rapport entre fiction et réalité du gendarme à l’écran.

Pour le public famille, des visites guidées sont proposées les mercredis de l’été avec, à l’issue, un atelier pour les plus jeunes uniquement.

Des livrets jeux seront remis gratuitement aux enfants les incitant à être attentifs pendant leur visite.

Une chose est sûre, depuis les prémices de la fiction audiovisuelle à la Belle époque, en passant par Cruchot dans les années 1970 et jusqu’à Marleau, aujourd’hui « les gendarmes crèvent l’écran ».

Visite

VISITE FILMÉE de l’exposition

Découvrez à distance une courte visite filmée de l’exposition qui vous propose une plongée au cœur de loges d’artistes et vous dévoile le gendarme à travers la fiction audiovisuelle. Références cultes et découvertes insolites sont au rendez-vous.

C’est par ici : Visite filmée « Les gendarmes crèvent l’écran »

Une chose est sûre, depuis les prémices de la fiction audiovisuelle à la Belle époque, en passant par Cruchot dans les années 1970 et jusqu’à Marleau, aujourd’hui « les gendarmes crèvent l’écran ».

Rencontre

Rencontre autour de la série Capitaine Marleau

Samedi 10 octobre 2020 – 14h

Tout public

Le producteur Gaspard De Chavagnac sera présent pour lever les mystères autour du personnage de Capitaine Marleau.

L’occasion de découvrir comment est né ce personnage, évoquer ses attributs principaux (parka, chapka,  accent chti, ,etc.), ses valeurs, ses méthodes, ses relations avec ses subordonnés, son rapport à l’uniforme, etc. Une occasion de discuter de la distinction entre fiction et réalité.

Un débat qui pourrait rappeler celui de 1962 et la perception qu’ont eu les gendarmes à l’époque pour le rôle de Cruchot dans le Gendarme de Saint Tropez.

La discussion se fera autour de brefs extraits.

NB : il ne s’agit pas d’une opération promotionnelle pour la série. L’actrice Corinne Masiero ne sera pas présente.

Tarif unique : 10€ (inclus l’entrée à l’exposition temporaire) / réservation obligatoire

Gratuit pour les -18ans

Une chose est sûre, depuis les prémices de la fiction audiovisuelle à la Belle époque, en passant par Cruchot dans les années 1970 et jusqu’à Marleau, aujourd’hui « les gendarmes crèvent l’écran ».

Visite

Visite guidée des vacances de la Toussaint

Jeudi 29 octobre – 14h30

Public famille

Guidés par un médiateur, vous pénètrerez dans les loges d’artistes pour y découvrir comment la fiction restitue l’image du gendarme à l’écran. L’occasion de revoir des personnages cultes mais aussi d’en découvrir de nouveaux…

A l’issue à partir de 5 ans, atelier Ciné-badges (supplément de 2€) – les enfants repartiront avec leur badge personnalisé.

Tarif unique de 5€ (entrée et visite) – gratuit moins de 6 ans.

Une chose est sûre, depuis les prémices de la fiction audiovisuelle à la Belle époque, en passant par Cruchot dans les années 1970 et jusqu’à Marleau, aujourd’hui « les gendarmes crèvent l’écran ».

Conférence

« Un village Français », la gendarmerie pendant l’occupation dans la fiction

REPORTÉE (date à venir)

Par Bernard Papin, commissaire général de l’exposition

Tout public

Grâce à de courts extrait de la série « Un village français », découvrez comment la fiction restitue à l’écran la période difficile de l’occupation et la place de la gendarmerie.

Tarif unique : 10€ (inclus l’entrée à l’exposition temporaire) / réservation obligatoire

 

Téléchargez le Livret-jeux !

Cliquez ici

Catalogue d’exposition

Découvrez tous les secrets de l’exposition et apprenez-en d’avantage grâce au catalogue d’exposition. 76 pages illustrées retraçant l’histoire complice entre le cinéma et les gendarmes !

À retrouver à la boutique du musée. Prix : 7 €

Infos Pratiques

Ouvert du lundi au dimanche sauf le mardi.  Les services administratifs du musée sont ouverts du lundi au vendredi de 8h à 12h et de 13h à 18h.

Horaires

Ouvert du lundi au dimanche, sauf le mardi, de 10h à 18h.
Clôture des caisses une 1/2 heure avant la fermeture du musée.

Tarifs

Tarif unique exposition temporaire « Les gendarmes crèvent l’écran » : 3€
(Gratuit moins de 6 ans)

Entrée au musée : tarif réduit pour tous à 5€ jusqu’au 31 août ;
à partir du 1er septembre : plein tarif – 7€ / tarif réduit – 5€.
(conditions sur le site internet)

Accès

Le musée est accessible à pied, en voiture, en transports en communs : découvrez tous les accès ici.

Calculez votre itinéraire

Un musée extra-ordinaire

L’histoire de la gendarmerie est étroitement liée à l’histoire de France et à ses multiples changements. Tel est le parallèle retranscrit à travers la collection dans le parcours de visite du musée, qui se termine par les missions et les unités spécialisées de la gendarmerie actuelle.
De 1339 à nos jours, la gendarmerie nationale a connu de nombreuses évolutions. Elle s’est sans cesse adaptée jusqu’à devenir, aujourd’hui, une Arme moderne et performante.

Grâce à la richesse et à la diversité de ses objets, la collection du Musée de la gendarmerie permet de retracer l’histoire de l’institution de façon précise et complète.

Pour découvrir la collection permanente du musée : 

Cliquez ici